2018 – Bilan chiffré

En 2018, mon unique source de revenu était l’enseignement en ligne. Grâce à mes tableaux excels colorés, j’ai plein d’infos sur cette année passée. Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous quelques chiffres clés afin de vous donner une image plus concrète de ma situation en tant que prof en ligne.

  • Revenu brut moyen par mois : 1082€
  • Nombre de jours moyen travaillé par semaine : 5
  • Nombre de cours moyen dispensé par jour : 4
  • Prix moyen d’une session en janvier : 11,75€
  • Prix moyen d’une session en décembre : 14,7€
  • Taxes totales payées à Paypal : 386€ (soit environ 32€/mois)
  • Semaine sans cours manqué ou annulé : 0 !
Photo by rawpixel on Unsplash

Bien sûr, comme vous le savez, la situation diffère selon les profs. J’aurais pu donner davantage de cours si j’avais accepté toutes les demandes de mes étudiants ; enseigner à 6h du matin, être disponible à 20h, travailler le weekend… C’est à chacun de décider de ses disponibilités.

Concernant le prix des sessions, je les tarifiais à 10€ quand j’ai commencé à enseigner en ligne, pensant que je n’avais pas l’expérience requise pour demander plus. J’augmentais mon tarif régulièrement, mais seulement pour les nouveaux étudiants. En conséquence, j’ai continué à donner des cours à des tarifs bas pendant assez longtemps, jusqu’au jour où j’ai lu qu’augmenter ses tarifs était normal. Le livre dans lequel j’ai lu ça conseillait même de faire une augmentation par an ! J’ai donc pris mon courage à deux mains et augmenté les tarifs les plus bas. A ma grande surprise, aucun étudiant n’a opposé de résistance. Aussi, à trois reprises, on m’a offert de me payer plus cher que le tarif que je proposais. C’est sans doute que mon tarif était trop bas, mais je ne sais pas encore comment faire pour définir le bon tarif… Si vous avez des conseils, n’hésitez pas !

Enfin, à propos des moyens de paiement, si Paypal est très pratique, c’est aussi très onéreux. J’essaye donc de plus en plus de l’éviter et de me faire payer par transferts bancaires. En utilisant TransferWise, je peux recevoir gratuitement des transferts en euros, en livres, en dollars canadiens et en dollars australiens. Je paie des taxes seulement lorsque je convertis une devise en une autre. Cela me donne plus de travail : je dois créer les factures, les envoyer à mes étudiants, qui doivent faire la démarche du transfert, et je dois aussi vérifier que l’argent a bien été versé. Néanmoins, pour moi, cela en vaut la peine.

En espérant que cet article vous permette de vous faire une idée plus concrète de ce à quoi peut ressembler le quotidien d’un·e prof en ligne.

A bientôt !



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :